Module 2 : Les piliers de l’Islam – Les actes cultuels – La prière (2/5) – La forme de la prière

Publié le Publié dans Science

Avant de débuter la prière, le croyant doit se mettre en état de sacralité c’est-à-dire qu’il va se purifier. Mais que signifie la purification ?

L’objectif de la purification est à la fois corporel et spirituel.

  • Le musulman ou la musulmane qui accomplit la prière doit donc se trouver en état de pureté spirituelle.
  • L’objectif des ablutions est de se déconnecter des tracas de la vie quotidienne.
  • Le croyant effectue un passage du profane au sacré.

Par ces règles de pureté, Dieu veut que le croyant soit dans un état de pureté intérieure et extérieure. C’est une pureté à la fois morale et physique.

Le Hadith du Prophète Muhammad rapporté par Muslim résume cet idée : « La propreté est la moitié de la foi.», « Les cinq prières quotidiennes sont à l’image d’un fleuve qui coule abondamment à la porte de l’un de vous, et qui lui permet de se laver cinq fois par jour.»

Comment se purifier de ces impuretés ?

Principe : verser de l’eau sur l’endroit touché ou sali par l’impureté, jusqu’à ce qu’elle disparaisse et que l’on n’aperçoive plus ni la trace ni la couleur ni l’odeur.

Deux types d’ablution : les grandes et les petites ablutions

  • Les grandes ablutions :
    • exprimer l’intention de le faire (« Les actes ne valent que par l’intention qui les animent »)
    • prononcer les paroles suivantes « Bismillah wa al-hamdu lillah » – Au Nom de Dieu et Louange à Dieu)
    • à laver le corps entièrement
  • Les petites ablutions :
    • exprimer l’intention de le faire (« Les actes ne valent que par l’intention qui les animent »)
    • prononcer les paroles suivantes « Bismillah wa al-hamdu lillah » – Au Nom de Dieu et Louange à Dieu)
    • rincer la bouche trois fois ;
    • inspirer et expirer l’eau par le nez, trois fois ;
    • laver toute la surface du visage ;
    • laver les bras, le droit puis le gauche, en frottant des doigts jusqu’aux coudes ;
    • passer les mains mouillées sur toute la surface des cheveux.
    • essuyer les oreilles avec les doigts trempés de nouveau dans l’eau ;
    • laver les pieds jusqu’aux chevilles ; commencer par le pied droit.

Une fois les ablutions finies, le croyant doit prononcer la profession de foi :

« Je témoigne que Dieu est le Dieu unique qui n’a aucun associé et que Muhammad est Son Messager ».

Il peut alors débuter la prière

La prière :

La prière est une obligation pour tout musulman et musulmane, pubère et en possession de toutes ses capacités. La prière n’est pas une obligation pour celui qui ne croit pas au message de l’islam, pour le fou et l’enfant non pubère.

Il y a deux types de prières obligatoires, celles qui sont des obligations personnelles, à savoir les cinq prières quotidiennes. Chaque personne musulmane pubère et douée de raison doit s’en acquitter. Il y a celles qui sont un devoir collectif, une fois accomplies par les uns, les autres en sont dispensés : c’est le cas de la prière de l’inhumation.

5 prières obligatoires :

  • La prière du soubh (le petit matin) : 2 rak’ât/unités
  • La prière du Dhouhr (midi) : 4 rak’ât/unités
  • La prière d’`Asr (l’après-midi) : 4 rak’ât/unités
  • La prière du Maghrib (coucher du soleil) : 3 rak’ât/unités
  • La prière d’`Ishâ (le soir) : 2 rak’ât/unités

La forme de la prière :

Les actes obligatoires de la prière sont :

1 – Avoir l’intention de prier – S’orienter vers la Mecque

2 – Prononcer at-takbîr, c’est-à-dire l’expression Allahu Akbar (Dieu est grand), au début de chaque prière. C’est la première parole de toute prière.

3 – Se mettre debout quand il faut, pour toute personne saine et capable de se mettre dans cette station.

4 – Lire la Fâtiha, la sourate qui ouvre le Coran à chaque cycle (rak`a) de chaque prière, prescrite ou volontaire, que l’on prie seul ou en collectivité.

5 – Accomplir ar-rukû `(l’inclinaison) : cela consiste à se courber jusqu’à ce que le tronc forme un angle droit avec le bassin. Les mains doivent être collées aux genoux avec les doigts écartés, le dos plat autant que possible, les coudes écartés sur les côtés,

6 – Se relever et revenir à la station debout. Il ne suffit pas de se lever, il faut marquer un temps debout, tout droit. C’est un acte obligatoire. Ne pas le faire invalide la prière.

7 – Accomplir as-sujûd (la prosternation) : il faut toucher le sol avec le front, avec les paumes des mains, avec les genoux et les orteils.

8 – Relever la tête après chaque prosternation et s’asseoir pour un moment.

9 – Faire tous les mouvements précédents avec sérénité.

10 – S’asseoir en fin de prière pour dire la shahâda (la profession de foi) et saluer en disant as-salâmu ‘alaykum.

Après la prière, le croyant peut prononcer quelques invocations ou mentionner les Noms de Dieu.

L’objectif de la prière, lien intime entre le croyant et le Créateur, est une source de joie, d’apaisement et de paix intérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.